Caviar Perlita

289

Caviar Perlita
Allée de Mios, 33470 Le Teich
Téléphone: 05 56 22 69 50
Commandes: www.caviar-perlita.com
Instagram: @caviarperlita

Aujourd’hui je vous parle du Caviar Perlita chez qui j’ai eu la chance d’aller faire une visite. Avant d’arriver dans la ferme (car oui c’est une ferme, il y a des animaux vivants et de la boue ^^), je sais juste la base; que le caviar provient des femelles esturgeons… un peu comme tout le monde vous allez me dire, alors je vous invite à lire la suite afin d’en savoir plus sur ma visite et le processus avant d’obtenir du caviar.

Je suis très bien accueillis à 14h par Delphine, la directrice commerciale, qui me dit tout de suite:  » c’est dommage que tu n’ai pas pu venir ce matin car on « récolté » le caviar » (ce qu’elle ne sait pas, c’est que c’est juste une technique pour revenir ^^).

On commence la visite par l’écloserie baptisée Nurseteich et construite en 2008. Le groupe est le premier en France à maîtriser tout le cycle de production sur un même site, de la reproduction au conditionnement en passant par la naissance des alevins et l’élevage dans différents bassins, garantissant une traçabilité détaillée et rigoureuse.
100 000 alevins d’Acipenser Baeri (Une sorte d’esturgeon) naissent au début du printemps dans l’écloserie et y grandissent jusqu’au début de l’été. Seulement 35 000 d’entre eux seront sélectionnés et 8 ou 9 ans après, ce sont entre 7 000 et 7 500 femelles qui produiront 4 tonnes de caviar. Déjà, on commence à comprendre pourquoi le caviar est cher… 8-9 ans à faire grandir des animaux sans avoir la moindre retombée financière…

Au fur et à mesure, on arrive dans les derniers bassins où vivent les esturgeons prêts pour que l’on récupère leurs oeufs.
Un dernier séjour en eau « claire » et sans manger va permettre aux esturgeons de se purger et d’avoir des oeufs propres et sans impurtés.

Une autre raison pour le prix élevé, est qu’aucune machine ne peut remplacer la main de l’homme pour la production de caviar. De l’élevage à la production en passant par le conditionnement, tout est fait à la main!

Le développement durable et le respect de l’environnement font partie des valeurs fortes de la marque Perlita. Vous trouverez plusieurs informations à ce sujet sur le site internet juste là.

La visite se poursuit avec la tant attendue DEGUSTATION!! Je vous avoue que je l’appréhende un peu car j’en avais déjà mangé et je n’avais pas du tout aimé; un goût de poisson fort et trop salé ne m’avaient pas laissé un bon souvenir.
On monte dans la cuisine des locaux de Perlita et Delphine nous ouvre une boite de 30g d’un caviar de février 2021 ce qui a toute son importance! Un caviar se conserve 12 mois en moyenne, mais plus vous attendez avant de le consommer plus il va se corser en goût ! C’est comme le vin!
Le caviar « jeune » que l’on goûte est délicat avec un goût de noisette, de beurre mais sans un goût fort de poisson! Bref, j’en reprends 3 fois car je suis très surpris d’aimer ça et je me dis que celui goûter auparavant ne devait pas être un bon caviar!
Donc si vous êtes fan de produits assez corsés et forts en goût orientez vous vers un caviar entre 10 et 12 mois d’âge. Si vous préférez la douceur et la subtilité préférez un caviar entre 0 et 4 mois. Pour ceux qui aiment tout prenez entre 5 et 10 mois.

Une boîte de caviar ouverte doit se consommer dans les 48h… Delphine me propose donc de repartir avec… ce que j’ai évidemment accepté ^^

Cette visite a vraiment été très enrichissante pour moi et je ressort heureux (avec mon petit sac isotherme et ma petite boîte de caviar) des locaux Perlita.
Merci a Michel le patron qui n’était pas présent ce jour là mais qui m’a permis de faire cette visite et à Delphine pour son accueil et son partage.

Il est prévu que j’y retourne prochainement pour en voir plus et faire mon propre caviar dans le labo!!!

Join the Conversation

  1. Missty0910 says:

    Superbe article. Je connaissais un petit peu mais pas tant que ça car j’ai appris des choses. Par contre je sais que c’est indispensable de  »récolter et fabriqué » à la main car il y a plusieurs étapes de lavage, dessalage et de sélections de grains suivant la taille. C’était très intéressant et très bien expliqué.

    1. jeremy.lesaffre@wanadoo.fr Author says:

      Oui en effet l’homme est indispensable pour le caviar. Merci d’avoir pris le temps de lire 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2020. All rights reserved.